C'est pas mon idée !

mercredi 14 septembre 2022

CommBank s'attaque à la facture d'essence

CommBank
En cette période de flambée des prix universelle, les consommateurs explorent les moyens de faire des économies, en particulier sur leurs dépenses de carburant. Afin de leur faciliter la vie, l'australienne CommBank intègre maintenant au cœur de son application mobile un module intelligent de recherche du meilleur prix à la pompe.

Même si les tensions sur le cours du pétrole se dissipent légèrement, le remplissage du réservoir de la voiture reste une des principales lignes du budget de la plupart des ménages, dont la modération représente donc un enjeu essentiel. Les tarifs pratiqués évoluant fortement selon les détaillants et, souvent, d'un jour à l'autre, il n'est guère surprenant que les comparateurs, qui permettent de trouver rapidement la meilleure offre au moment de faire le plein, figurent parmi les outils préférés des automobilistes.

Mais que vient faire une banque dans ce domaine, vous demandez-vous ? L'idée de CommBank consiste simplement à capitaliser sur sa connaissance des comportements de ses clients, acquise à travers leurs relevés de transactions, dans le but de leur fournir les recommandations souhaitées spontanément, lorsque le niveau de la jauge commence à baisser et qu'un arrêt à la station-service va s'imposer sous peu. L'objectif est à la fois de réduire leur stress et de les aider à optimiser au maximum leurs frais.

Concrètement, les algorithmes mis en œuvre, à base d'intelligence artificielle nous dit-on, analysent l'historique des factures d'essence (généralement réglées par carte) et apprennent de la sorte à prédire les périodes propices au prochain ravitaillement. L'application prend alors l'initiative de signaler non seulement la nécessité imminente de passer à la pompe mais aussi, grâce à une connexion aux APIs déployées par les autorités locales, les options les plus avantageuses sur le parcours de l'utilisateur.

CommBank Fuel Finder

Après une première expérimentation, appréciée, avec quelques cobayes, la solution est aujourd'hui généralisée auprès d'environ 250 000 résidents de la Nouvelle-Galles du Sud (dont sa capitale, Sydney), en attendant une éventuelle extension à l'ensemble du pays. La promesse qui l'accompagne est de contribuer à faire vraiment baisser, sans efforts et sans douleur, leurs coûts de carburant, qui, en moyenne, s'élèvent à plus de 5 000 dollars annuels par ménage équipé de deux véhicules, en hausse de 7% sur un an.

Au fil du temps et de multiples initiatives originales, CommBank tend à démontrer une préoccupation sincère et convaincante pour le bien-être financier de ses clients. Elle fait ainsi partie des rares acteurs du secteur développant une approche sérieuse de conseil contextuel de proximité, à travers laquelle elle fait fréquemment abstraction de toute velléité commerciale. Peut-être lui manque-t-il encore une perspective consolidée de ses services mais elle représente déjà clairement un modèle pour l'avenir de la banque.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)