C'est pas mon idée !

jeudi 11 mai 2023

Une carte pour les pépins de santé en voyage

CLAL Insurance
Les couvertures pour le voyage restent encombrées de multiples frictions qui rendent hélas les petits et grands incidents un peu plus frustrants qu'ils ne devraient l'être pour les assurés. Grâce à l'émission systématique d'une carte de paiement (spéciale) au moment de la souscription, l'israélienne CLAL résout élégamment l'une d'entre elles.

Déployée au début du mois d'avril, juste à temps pour les vacances de printemps, la fonction CLAL Pay complète une palette de garanties jusque là relativement classique pour la sérénité des voyages à l'étranger : retard de vol, perte de bagage, assistance médicale d'urgence (dont une option de téléconsultation en hébreu), rapatriement… En l'occurrence, c'est encore dans le registre de la santé que la compagnie a imaginé et développé un moyen pratique et original de fluidifier le parcours de ses clients.

Le principe en est finalement assez trivial : lors de l'acquisition d'une police éligible, l'utilisateur est invité à installer une application dédiée sur son smartphone. Dans celle-ci, il va non seulement retrouver les détails de son contrat, ses modalités de mise en œuvre et autres outils de gestion, mais également les informations d'une carte Visa virtuelle prépayée (mais non chargée, initialement) générée automatiquement, qu'il peut en outre activer immédiatement dans les porte-monnaie mobiles Apple Pay ou Google Pay.

En cas de besoin – accident ou maladie –, le porteur déclare l'événement dans le logiciel, en demandant explicitement le règlement des sommes dues – pour une consultation, des examens, des médicaments… Un traitement autonome valide la requête et provisionne instantanément la carte du montant nécessaire, autorisant ainsi le paiement en quasi temps réel. J'imagine qu'une configuration ad hoc restreint les transactions au bénéfice de professionnels de santé, de manière à écarter les principaux risques de fraude.

CLAL Pay

Si l'avantage pour l'assuré de ne pas avoir à avancer d'argent (particulièrement problématique dans un pays lointain) est évident, le dispositif a aussi un impact positif du point de vue de CLAL, qui élimine de la sorte nombre d'interventions manuelles dans ses processus, depuis la réception des appels téléphoniques des clients jusqu'à la comptabilité, en passant par le contrôle des factures et l'exécution des indemnisations. Il est vrai que la véritable prouesse réside ici dans l'automatisation de bout en bout de la gestion de sinistre, indispensable au fonctionnement de l'ensemble.

Notons qu'elle est rendue possible par une étroite collaboration avec la société de carte de crédit MAX, qui fournit tous les services relatifs aux paiements. L'expérience, apparemment entamée au début de 2022, s'est peut-être avérée inspirante pour l'avenir de l'assureur… puisqu'il a depuis procédé à l'acquisition de son partenaire. Il ne serait pas surprenant que d'autres cas d'usage émergent dans lesquels l'intégration entre les deux métiers apporte une valeur significative tant pour l'entreprise que pour ses clients.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)