C'est pas mon idée !

lundi 14 février 2022

AXA déploie la téléconsultation financière

AXA
Apparemment inspirée par le succès de son service (précurseur) de téléconsultation médicale, AXA décline aujourd'hui le concept dans le conseil financier, à l'intention des bénéficiaires de ses plans d'épargne retraite (dans les entreprises de plus de 400 salariés). Si l'idée est prometteuse, elle déclenche immédiatement d'autres attentes.

Parce que les français ont, de leur propre aveu, de profondes lacunes en matière d'éducation financière, la mise en place des nouveaux produits instaurés par la récente loi Pacte constituait pour la compagnie d'assurance une excellente opportunité de se positionner en pointe dans la réponse à l'enjeu. Celle-ci passe à la fois par la simplification des dispositifs proposés (et de leurs ramifications, notamment fiscales) et par une assistance de proximité permettant d'éclairer les choix, qui restent complexes.

Baptisée « Mon Coach Financier », elle prend la forme d'une consultation en ligne, sur rendez-vous, avec visioconférence et co-navigation autour d'outils de simulation dédiés, au cours de laquelle le salarié exposera sa situation et posera les questions qui le tarabustent à un expert indépendant, mandaté par Filib', la jeune pousse partenaire d'AXA sur cette initiative. Enfin, à l'issue de l'entretien, un compte-rendu complet est transmis, comprenant un bilan personnalisé assorti de recommandations pratiques.

La promesse aux organisations qui adopteront la solution (dont on ne sait pas trop si elle est incluse dans l'offre existante ou s'il s'agit d'une option payante, sachant que Filib' la facture 10 euros par an et par employé) est une combinaison classique de fidélisation des collaborateurs grâce à un avantage inédit et de mise en valeur dans le recrutement. Pour l'assureur lui-même, en dépit de l'absence de toute rémunération des intervenants sur les ventes, l'objectif est aussi d'encourager les dépôts par un conseil avisé.

AXA – Mon Coach Financier

L'approche retenue répond incontestablement à un besoin majeur, en particulier pour une population hexagonale qui, après des décennies d'insouciance engendrée par la garantie du système de retraite collectif, découvre depuis quelques années la nécessité de s'interroger sur son avenir et l'impératif de prendre des mesures concrètes au niveau individuel. À défaut de culture historique dans ce domaine, le sujet, déjà anxiogène par nature, est source d'une inquiétude redoublée qu'il est important de soulager.

À ce titre, je regrette la légère mesquinerie qui consiste à restreindre le recours à « Mon Coach Financier » à deux appels de 30 minutes par an. Chacun a une perception et des attentes différentes, qui justifient que l'un, aguerri aux arcanes de l'investissement, n'en profite jamais tandis qu'un autre, moins en confiance, souhaitera un suivi plus rapproché. Je doute que l'équilibre économique du système soit réellement mis en péril en laissant plus de liberté… qui concourra à la satisfaction, à l'engagement… et aux revenus.

Dans un registre beaucoup plus stratégique, il faut également évoquer la principale limitation de la démarche. Certes, la préparation de la retraite est incontournable et mérite un soutien fort. Mais est-il raisonnable de n'en aborder que le volet (complémentaire) fourni par l'entreprise ? Ne faudrait-il pas plutôt prendre une perspective holistique ? Et cet élargissement de point de vue peut-il alors s'abstenir de considérer la planification financière comme un tout indissociable, du court au long terme ?

Par le plus grand des hasards, Bank of America publiait la veille du communiqué d'AXA, un rapport d'étape extrêmement instructif sur le déploiement de son programme (associant humain et « digital », en l'occurrence) de bien-être financier à 360°, distribué lui aussi aux entreprises soucieuses de séduction de leurs candidats à l'embauche et de rétention de leurs effectifs en place. Voilà un exemple à émuler (et à développer !).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)